Le portail Web communautaire dédié aux Masseurs-Kinésithérapeutes et à leurs patients

Déontologie

Historique

A la veille de la Révolution les corporations regroupent les professionnels, les maîtrises regroupent les maîtres des corps de métier et les jurandes un certain nombre de "jurés" représentatifs de la profession.

Toutes ces structures, au nom de la liberté du travail, sont abolies par une loi de mars 1791, la loi Allarde et non par la loi de juin 1791, dite de Le Chapelier, plus célèbre qui interdit le droit de grève, d’association et de coalition.

Mais persiste au cœur des hommes le besoin de se regrouper, de défendre leur profession, d’y instaurer une certaine éthique. En 1810 Napoléon rétablit les barreaux des avocats. Après la révolution de 1830 les médecins se battront pour obtenir eux aussi une structure particulière. Ce n'est malheureusement que sous le gouvernement de Vichy que leur sera imposé le conseil de l'Ordre. Péché originel qui lui colle encore à la peau ! Et pourtant le 27 août 1944, trois jours après la libération de Paris, le gouvernement provisoire dissout l'Ordre. 

Une ordonnance du 24 septembre1945 le réorganise. L'Ordre actuel est donc d'origine gaulliste. Les opposants actuels à l'Ordre voudraient-ils faire bégayer l'Histoire? La première version du code de déontologie des médecins paraîtra au

Journal Officiel, du 28 juin 1949. Qui, aujourd’hui conteste l'intérêt d'un code de déontologie ?

La crise financière et économique actuelle démontre qu'un monde sans règles, sans éthique, n'est certainement pas une panacée. Ce code est désormais confié aux professionnels qui siégeront dans les chambres disciplinaires. Souhaitons qu’il soit toujours appliqué avec sagesse et intelligence !

Alain POIRIER, Président de la Commission Déontologie

 

 

Devoirs généraux des masseurs kinésithérapeutes

Le titre I du Code de déontologie concerne les Devoirs généraux des masseurs kinésithérapeutes (allant de l'article R. 4321‐51 à l'article R. 4123‐79).

  
  EN SAVOIR PLUS → 
 

Devoirs entre confrères et membres des autres professions de santé

Le titre III du Code de déontologie concerne les Devoirs entre confrères et membres des autres professions de santé (allant de l'article R. 4321‐99 à l'article à R. 4321‐111)

  
  EN SAVOIR PLUS → 
 

Exercice de la profession

Le titre IV du Code de déontologie concerne l'Exercice de la profession (allant de l'article R. 4321‐112 à l'article R. 4321‐141).

  
  EN SAVOIR PLUS →